De la couleur en cuisine

03.06.19

Il y a deux choses à savoir au sujet de Nico Christiaans. Il a un jour suivi l’amour jusqu’à Londres et cela fait déjà 6 ans qu’il est une valeur sûre comme installateur et technicien chez Bossuyt Grootkeukens. Et oui, son corps est recouvert à 70 pour cents de tatouages… et ce pourcentage continue d’augmenter. “Je vais avoir 32 ans. Je sais déjà ce que je vais recevoir pour mon anniversaire : des nouveaux tatouages.” Pourquoi est-ce que cela devrait chaque fois être un bon pour acheter des livres ?

Steven et Karl m’apprécient pour ce que je fais. Peu importe mon apparence. Ici, il n’y a pas de préjugés.

Le ventre, le dos, les jambes, et bientôt également les mains : c’est à peine s’il reste un bout de peau sur son corps qui n’est pas couvert d’encre. Et pourtant, ce n’est qu’un détail. “Steven et Karl m’apprécient pour ce que je fais. Peu importe mon apparence. Ici, il n’y a pas de préjugés. Et lorsqu’un client me regarde bizarrement, je garde simplement mon pull. Jusqu’à ce qu’il me connaisse un peu mieux”, rigole Nico.

Les plans ne sont que des plans. Un angle droit sur papier n’a pas forcément 90 degrés dans la réalité. Heureusement, nous sommes bons dans l’improvisation et l’imagination de solutions.

Après avoir parcouru le monde pour un employeur précédent et créé sa propre entreprise à Londres à l’âge de 19 ans – “j’étais jeune et amoureux” – Nico est heureux de travailler aujourd’hui pour Bossuyt. “En tant qu’installateur, je vais chercher les nouvelles cuisines dans notre atelier et j’en fais la finition sur place.” Cela signifie qu’il s’occupe de tous les raccordements, des structures et des espaces à combler. Pour cela, il existe une constante : “Quelle que soit la qualité des plans de l’architecte, lors d’une rénovation, la réalité est toujours un petit peu différente. Un angle droit sur papier n’a pas forcément 90 degrés dans la réalité. Heureusement, nous sommes bons dans l’improvisation et l’imagination de solutions. Pratiques et rapides. Et cela marche presque toujours.”